• Quand on est coordonnateur ULIS #2 - Rôle, missions, outils…

    Texte officiel qui définit le rôle et les missions du coordonnateur ULIS : circulaire n°2015-129 du 21 août 2015

    Un coordonnateur a trois missions : enseigner, coordonner, orienter.

     

    → Dans cet article je détaille chaque mission et partage des outils pour les mener à bien. Dans la deuxième partie de cet article j'explique comment organiser sa classe ULIS, la prendre en charge, notamment concernant le début de l'année. Rappel : je suis coordonnatrice ULIS ASH3 pour des élèves avec des TFC - certains conseils ne seront pas intéressants si vous avez à votre charge des élèves présentant d'autres troubles, cela dit rien ne vous empêche de les lire malgré tout ;)

    Lemon Pulp

    • Mission d’enseignement :

    - On observe les élèves (leur travail, leur comportement, ... c’est un tout),

    - On évalue les besoins (d’abord par des évaluations diagnostiques, des bilans - c’est encore plus important quand on ne connaît pas les élèves),

    - On rédige les projets individualisés (ils ont un dossier d’élève, qui les suit durant toute leur scolarité, on y trouve déjà des éléments importants qui peuvent nous aider à cerner les besoins de l’élève ; le projet personnalisé de scolarité (PPS) est lié au dispositif ULIS et permet de dresser la liste des performances de l’élève, son niveau d’acquisition dans différentes compétences, les observations faites les années précédentes, les bilans... tout y est répertorié). Le PPS est obligatoire et doit être respecté, c'est un document officiel (les parents peuvent attaquer l'EN en justice s'il n'est pas respecté), il a été écrit avant l'arrivée de l'élève au collège et est gardé par l'enseignant référent au sein de la classe ULIS (ou dans le bureau de l'adjoint), il peut/doit être consulté par tous les enseignants pour leur permettre d'en suivre les recommandations. Le PPS indique les raisons pour lesquelles l'élève est présent dans l'ULIS et les adaptations à suivre dans tous les cours dans lesquels il est intégré.

    - On adapte et on évalue les apprentissages : selon les besoins des élèves, selon leur handicap/trouble, selon leurs difficultés et le niveau d’acquisition qu’ils ont, on s’adapte à eux. On évalue ensuite les apprentissages, comme on le fait dans la scolarité ordinaire. L’évaluation ne doit pas faire l’objet d’une notation. Évaluer c’est repérer où en est l’élève dans l’acquisition de la compétence. Comme dans la scolarité ordinaire, chaque élève a un rythme qui est propre à lui, dans un dispositif ULIS c’est encore plus important. Pour les compétences et l’évaluation on s’appuiera sur le LPC handicap et les publications pédagogiques de la DSDEN de notre département.

    Quand on est professeur des écoles, la mission d’enseignement est celle que l’on maîtrise le plus, c’est normal. Elle ne diffère pas beaucoup de l’enseignement dans une classe ordinaire, il faut seulement s’adapter beaucoup plus ; de toute manière on est naturellement mené à s’adapter  ヅ

     

    • Mission de coordination :

    - On organise l’année scolaire : on dresse le calendrier, on établit l’emploi du temps de chaque élève, des AVS, … L’emploi du temps va être provisoire dans un premier temps, le temps justement d’évaluer les besoins des élèves.

    - On évalue le dispositif ULIS,

    - On participe aux ESS (équipes de suivi de la scolarisation), elles se tiennent au minimum une fois par an pour chaque enfant. Leur but est de vérifier si le cas de l'élève pose problème, de s'interroger sur son orientation. Y sont présents : l'élève concerné, les parents, l'enseignant référent du bassin et l'enseignant référent de la classe ULIS, des enseignants de l'équipe de la classe de référence, un membre de la direction ; si possible : l'assistance sociale, la co-psy, l'infirmière, le médecin scolaire. En plus des paroles des enseignants, il est conseillé de présenter des traces écrites : rapports, fiches d'évaluation... .

     

    • Mission d’orientation :

    Dans le cadre du projet personnalisé d’orientation,

    - on prépare la professionnalisation : on dit aussi la ‘préprofessionnalisation’, il est important de connaître les centres d’intérêts et passions de chaque élève, il pourra s’appuyer dessus pour savoir ce qu’il veut/peut faire,

    - on organise des stages (pour les élèves de 4e et 3e au collège),

    - on prépare l’orientation. Le Projet Personnalisé d'Orientation est à indexer obligatoirement au PPS, il est un outil précieux dans le cas où l'affectation est problématique pour les élèves d'ULIS.

     ~~~~.°.°.~~~~

     

    Organisation de la classe ULIS, prise en charge...

    L'enseignant de la classe ULIS doit analyser les besoins de chaque élève au début de chaque année et tout au long de l'année. On se basera sur les évaluations réalisées en ULIS et sur les retours des enseignants dans les cours où l'élève est intégré.

    Quand on arrive après la rentrée (on n'a pas le temps de se plonger dans les PPS des élèves), comme c'est le cas pour moi, on prend un temps pour faire connaissance avec les élèves, d'abord par le dialogue (leur demander ce qu'ils aiment : centres d'intérêts, passions, matières ; ce qui leur pose des difficultés (à l'école) ...), ils auront tous des choses à dire et les écouter est essentiel. Ce dialogue amorce l'observation (mission d'enseignement). Dans un second temps, on leur fera faire des exercices pour faire le point sur ce qu'ils savent faire ou non. Même s'ils nous disent qu'ils savent le faire, ils doivent le faire, c'est à nous de juger s'il sait le faire ou non. S'ils n'arrivent pas quelque chose, par exemple à écrire quelque chose, il peut recourir au dessin, sinon il passe à la prochaine activité. Le but n'est pas de bloquer l'élève mais de savoir ce qu'il sait faire ou non. Dès le départ, il faut lui dire qu'il y a plusieurs activités à faire, certaines qu'il saura faire, d'autres non et ce n'est pas grave, on va travailler dessus avec lui.

    Pour ma part, afin de commencer doucement je leur propose de remplir une feuille pour se présenter, c'est ludique et ça me permet de les connaître un peu plus. On trouve des modèles sur Internet (ICI par exemple, j'ai changé ensuite quelques éléments mais l'idée reste là, j'ai opté pour ce modèle car l'élève se dessine et coche des mots donc il y a peu d'écriture).

    Ensuite, selon les PSS - que je lis au fur et à mesure - je leur propose des activités (différentes donc selon chaque élève) afin de faire un bilan sur ce qu'ils savent faire. Je m'appuie essentiellement sur des évaluations diagnostiques nationales, on en trouve ICI. Selon ce qu'ils ont écrit, je m'adapte, j'adapte les activités. Un blog qui est également utile, celui de MimiClass (son article sur les évaluations diagnostiques ici).

    En parallèle, il est important de parler avec les enseignants des élèves qui les suivent quand ils sont intégrés : comment cela se passe en classe ?, sur quoi a-t-il des difficultés ?, que sont-ils en train d'étudier en ce moment ? Il faut également parler de cela avec l'élève. Par la suite, je pourrai travailler le soutien dans certaines matières avec chaque élève et les aider à réviser pour les contrôles ou pour faire certains devoirs.

    L'enseignant d'ULIS peut accompagner l'élève de temps en temps (quand il fait cours avec sa classe ordinaire) pour analyser son comportement et voir comment se passent les temps d'inclusion.

     ~~~~.°.°.~~~~

     

    Adapter les apprentissages

    Les objectifs d'apprentissage sont obligatoirement à adapter mais cela peut prendre des formes très variées. Il ne faut pas forcément empêcher les tâches élaborées pour ces élèves mais dans ce cas il faut limiter les tâches simples pour ne pas les fatiguer. 

    L'adaptation peut se faire de 3 façons :

    - Le support : faciliter la lecture ; alléger le nombre de notions ; la présentation (aérer le document, utiliser de la couleur, doubler l'espace entre chaque mots, ne pas justifier le texte à droite pour éviter un espacement différent entre chaque mot - pas comme dans cet article donc!) ; ne jamais utiliser une police avec sérif (type Times New Roman) mais utiliser une police proportionnelle sans sérif (chaque lettre possède sa propre taille et il y a une différenciation nette entre le P et le Q ou le B et le D) par exemple Arial ou Calibri ; ne pas imprimer en 'économie' qui crée des 'blancs' dans les lettres pour économiser de l'encre.

    - La consigne : doit être extrêmement simple ; mieux vaut une séquence de consignes (exemple : dans un texte 1) repérer le verbe 2) l'entourer 3) retrouver le sujet par rapport au verbe...) ; en Langues Vivantes, doubler la consigne de son explication en français ou d'un picto (selon les élèves) ; répéter la consigne en laissant un temps de latence plutôt que reformuler la consigne / ou la faire reformuler par l'élève.

    - La structuration temporelle et spatiale : permet plus d'enrôlement dans la tâche de la part de l'élève, elle est primordiale dès la conception des séances et doit être obligatoirement ritualisée.
    Exemples :
    - quand l'élève est intégré dans sa classe ordinaire/de référence pour une matière, il peut ne participer que pour écouter ; la reprise des notions s'effectue ensuite dans la classe ULIS,
    - l'élève peut ne participer aux cours d'histoire-géographie que pour l'apprentissage de dates-repères,
    - l'élève ne participe au cours de français que pour les activités de lecture.

    Cette organisation doit se faire suite à un dialogue avec les enseignants des matières concernés, et doit être expliquée et comprise par l'élève, il doit comprendre son rôle et ce qu'on attend de lui durant ces temps d'intégration.

     

    à suivre...

    Pour partager avec vous des outils pratiques, je créerai probablement un autre article afin de ne pas tout compacter dans un seul.

    N'hésitez pas à partager vos conseils, vos expériences, si vous avez déjà travaillé dans des classes spécialisées ;)

    « Quand on est coordonnateur ULIS #1 - L'ULIS : qu’est ce que c’est ?Emplois du temps : classe de maternelle multi-niveau »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    cl
    Jeudi 15 Décembre 2016 à 03:09
    replica christian louboutin heels you to be annoying and nice all in one.nly the rich can avail it. However, if you are a fashion freak and a dream lover of brands,Giuseppe Zanotti Wedge Sneakers but your pocket hermes jewelrydoes not permit the expense of materializing this desire, thenchristian louboutin spiked heels is your ultimate destination. christian louboutin knockoffs designs in the world of footwear. Its classy design is sure to drive you mad about itchristian louboutin replica to make you yearn for it. TheChristian Louboutin be easily availed atChristian Louboutin Asteroid . This online store gives you a detailed description of different categories of these fake christian louboutinreplica shoes. The categories includGiuseppe Zanotti Sneakers. The silver lining is that replicas are building a hold in the market.Christian Louboutin Highness 160mm Aurora Colorful Pumps And all these are not because hermes replicaexorbitant rates are heavily cut-down FREY WILLEbut it is because of the level ofChristian Louboutin Isolde 20ans Specchio Laminato Black. The replicas are given theFREY WILLE online shop same design and specification like theGiuseppe Zanotti Boots. The replicas are produced with such finesse that it becomes difficult for any buyer tochristian louboutin glitter heels the real and the duplicate ones.christian louboutin heelsis one design at the christian louboutin storesthat everybody would like to flaunt with. And if you feel your feet goes well with an airy sandal then the christian louboutin studded pumps for you.shoes and evenGiuseppe Zanotti Sneakers this remarkable website to be amazed at essential information. It is informed that the reproductions are replicated of original items. They are created from the genuinereplica louboutin shoes. These replicas are made inchristian louboutin glitter pumps. Though duplicates, these footwears arereplica christian louboutin very excellent looking.true religion outlet store You will additionallyreplica louboutin pumps discover them leading in course. These shoes can easily please your needChristian Louboutin Dafsling Glittery Leather Slingback Platform. They have all the christian louboutin daffodil pumpsappearances and prestige of the original shoesreplica christian louboutin pumps but these duplicate shoes are much lessgiuseppe zanotti outlet costly compared to the genuine ones.Nicholas Kirkwood shoes display room. Go there and contrast them with the shoeschristian louboutin narcissus pumps. You willgiuseppe zanotti certainlytrue religion jeans outlet agree that Giuseppe Zanotti onlinethey give the most effective reproductions in both top quality and styles.true religion factory outlet Think about the giuseppe zanotti shoesfunction a phrase way of living protection is referred totrue religion outlet sale is that the true religion online outlet protection includes a limited daily life or a phrase.cheap true religion you would not views investing a couple ofGiuseppe Zanotti Sneakers outlet hundred dollars for shoes from this producer that might possibly be referred to as work of arts. High heels are connected with motions,giuseppe zanotti such as discretion,Buy Marlboro cigarettes online sexuality and sophistication and therefore they have actually Giuseppe Zanotti saleunarguably Get Termed As TrueBuy Marlboro cigarettes affectionate ofvalentino outlet dejected claret approach that makes you too appetite marlboro cigarettesto be allotment of that absolute closemarlboro outlet amphitheater and pecking orderGiuseppe Zanotti Sneakers online. These boots are so actual admirable and out of Giuseppe Zanotti Bootsthe accustomed in the soft, bankrupt amber suede that alcove all the way up to your knees.Giuseppe Zanotti Sneakers The almond toe in the advancedvalentino shoes gives these boots the added brio and abundance too.valentino replica The hidden belvedere forth with the true religion outlet red soled heels makes this a winner. valentino outletYou charge not appetite to delay for winter intrue religion outlet online adjustment to be able to abrasion these shoes. These can be teamed up with a nice abounding barbarian skirt,true religion outlet online store a abbreviate brim or a pencil attenuatehttp://www.hermesjewelrys.cc.
    2
    ULIS lycée
    Mardi 14 Mars à 14:40

    J'avais cru comprendre que l'avènement du dispositif et donc du coordonnateur signifiait la fin de la "classe" ULIS.

    Si on continue à fonctionner de la même façon en pensant qu'on a juste changé de dénomination, cela ne constitue t-il pas un frein à l'inclusion?

    Les élèves sont supposés aller de leur classe de référence vers l'ULIS et non l'inverse. Enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre de la nouvelle circulaire.

    Mais peut-être simplement faut-il du temps pour intégrer le nouveau métier de coordonnateur...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :